Pogneux de beignes

Publié: mardi 20 juillet 2010 dans Inutilité

Je déteste les syndicats. Principalement car je suis une très bonne employée: je suis professionnelle et je bosse fort, pas question de me pogner le cul ‘sua’ job! et de ce que j’ai vu dans les milieux syndiqués où j’ai travaillé, seuls les fainéants gagnent à être syndiqués. J’en ai vu des pogneux de beignes aller se plaindre aux syndicaleux dès que leur patron voulait qu’ils bossent, ouf!

Il y a de ça plusieurs années, j’avais postulé sur un emploi de bureau au Port de Montréal. C’était CRIS-SE-MENT payant! J’ose à peine imaginer la paye que j’aurais aujourd’hui si j’avais été embauchée et que j’y travaillerais encore… J’ai donc une bonne idée du salaire que doivent obtenir les débardeurs***, rien pour se plaindre, encore moins s’ils reçoivent ces beaux montants même quand ils ne travaillent pas! Y’a définitivement des coups de pied au cul qui se perdent…

Êtes-vous pour ou contre les syndicats?

*** Ils gagnent entre 80 à 100 000$
Y’a tabarnakement des coups de pied au cul qui se perdent!

Publicités
commentaires
  1. Mylaine dit :

    En général, je suis pour. Quand j’ai commencé à travailler (dans des milieux syndiqués), je voyais pas trop les avantages. Puis, mon frère a commencé à travailler dans une shop non-syndiqué et j’ai été témoin de certains trucs qui m’ont convaincus du bien-fondé des syndicats et de pourquoi, il y a quelques années, on est sorti dehors avec des pancartes pour revendiquer des droits.

    Cependant, je dois admettre que je n’aime pas tout ce qui se passe dans ces milieux, comme par exemple les syndicalistes radicaux pour qui c’est une guerre de chaque instant, ou les incompétents qu’on n’arrive pas à faire décoller.

  2. Sara dit :

    Mylaine: tout à fait d’accord avec toi. Et c’est vrai qu’il s’en passe des choses ‘pas catholiques’ dans certaines ‘shop’ non syndiquées.

  3. mp dit :

    Dans les années 80, je travaillais dans une petite boite,où nous avions un syndicat interne, c’est à dire non accrédité. C’était très efficace,car il n’y avait pas de délais inutiles ni de tours de passe-passe dans le dos des travailleurs. Plus tard, j’ai été représentant syndical au sein de la fonction publique. J’ai perdu mes illusions rapidement lorsque je me suis rendu compte que; pendant que nous sur le terrain nous travaillions d’arrache-pieds, les têtes dirigantes du syndicat couchaient avec la partie patronale. J’ai perdu confiance totalement au mouvement syndical .

  4. Mike dit :

    Ou trop haut ou trop bas. J ai travaille dans une PME et on était pas syndiqué et cétait de l’abus total. Quand il y a un syndicat , le contraire peut se produire. Ainsi va la vie.

  5. wello650 dit :

    Chez Olymel, il y avait un électricien qui sortait tout le temps sa convention collective. Il passait le gros de son temps à protester avec le représentant du syndicat. Les chefs d’équipes le trouvaient tellement crasse, ils lui donnaient une tache de une heure, pour sa journée complète, alors ils en étaient débarrassés, du crisse de parasite, quitte à le payer dans le vide.

    Mais ça, c’est un cas isolé, diront certains…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s