Pour Cacawet et la Shirley

Publié: vendredi 3 avril 2009 dans Arrggghhhh

Pour le plus grand plaisir de Cacawet et de Shirley, je vais vous parler de char, plus précisément de pick-up.

Les hosties de pick-up à marde! surtout ceuze qui charrient de quoi en arrière d’eux. Vous savez, à votre gauche, vous avez un bidule noir et miroité gros comme ma porte de char, ben ça, ça sert à regarder dedans pour voir ce qui se passe en arrière de vous – car, malheureusement, la route ne vous appartient pas à vous tout seul… Ce gadget-là peut vous être utile pour juger la distance entre la ligne centrale, celle qui vous sépare des fatiguants avec qui vous devez partager la route, et le machin truc que vous trainez en arrière de vous. Parce que, plus souvent qu’autrement, cette câlisse de remorque-là se retrouve l’autre côté de la ligne centrale car vous êtes trop épais pour enligner votre cochonnerie que vous trainez plutôt que votre pick-up qui, malgré qu’il soit déjà trop large à mon goût l’est tout de même moins que votre tabarnak de trailer!

Fin!

Publicités
commentaires
  1. La Shirley dit :

    You’re such a trucker yo’self giiiirl !
    Je sens qu’un jour tu vas en sloguer un ! Lolll ! Ça me fait toujours rire !

  2. haahahah tu ne vivrais pas au Lac-St-Jean toi où tout le monde à un chalet et un VTT l’été et 2 ou 3 Ski-Doo pour l’hiver… ! 😛

  3. cacawet dit :

    J’ai même pas de boule ( J’ai pas mis de S a boule 😉 )a l’arriere sur mon pick-up pis j’en ai jamais voulu.
    Mais j’avoue que c’est vrai, qu’ils y en a qui conduisent, sans se soucier de leur remorque.
    Mais il y a aussi plein de conductrices qui stressent quand les voient des grosses affaires 😉

  4. Sara dit :

    La Shirley: l’autre jour, j’ai tenu tête à un fendant pollueur qui voulait ne pas immobiliser son criss de Hummer à un stop. Après mon arrêt, je lui ai tourné ça dans la face en haussant la tête pour lui montrer mon menton, quin toé!

    Le carriériste québécois: je vis quand même dans un petit racoin Laurentien, à 10 minutes de petits chemins de campagne de l’autoroute, où les terrains boisés font au moins 40 000 pieds carrés et où il y a beaucoup de sentiers. En résumé, je vis au royaume des pickups, des motoneiges pis des quatre roues où chaque habitant sur cinq semble posséder sa propre compagnie de construction de cabanes au Canada, donc, au royaume des hosties de trailers de mes deux!

    cacawet: tu ne parles très certainement pas de moi car quand je vois des grosses affaires, ça m’excite, ça ne me stress pas 😆

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s