Être sur les breaks

Publié: dimanche 1 mars 2009 dans Hmmm, Moi en couple? vraiment?

Lundi, au lendemain de notre première soirée ensemble à l’extérieur de la shop, il m’a dit tout plein de trucs gentils. Mais j’étais sur les breaks.

Mardi, il m’a envoyé un sms sexy auquel je n’ai pas répondu. Toujours sur les breaks.

Mercredi, comme un grand, il m’a laissé être indécise, être sur les breaks.

Jeudi, il m’a texté ses sentiments, m’a écrit tout ce que je voulais lire. Mais j’avais encore le pied sur les breaks.

Vendredi, ses mots étaient plus distants. Il semblait à son tour être sur les breaks.

Physiquement, sexuellement, chimiquement, tout clique. Valeurs, passions, rêves, on en partage plusieurs. Ses forces sont mes faiblesses et vice-versa, de quoi s’aider l’un l’autre à devenir de meilleurs êtres humains. Alors Sara, pourquoi es-tu sur les breaks? La peur. Je suis une éternelle célibataire qui craint l’amour, pourtant, il ne m’a jamais écorchée. Trouvez l’erreur!

Samedi, j’ai pris mon courage à deux mains: l’une qui tenait le combiné tandis que l’autre pitonnait son numéro de téléphone. Au bout d’une heure, au bout de quelques pleurs et plusieurs rires, j’ai raccroché en me jurant que cette fois-ci, vu que ça semble être la bonne, c’est sur la pédale de droite que je dois peser, celle qui fait avancer, non pas breaker

Publicités
commentaires
  1. Matante Catoo dit :

    C’est pas de l’amour dont on a peur, c’est de se le faire enlever une fois qu’on l’a !

  2. D. dit :

    J’y vais dans le même sens que Catoo. On dirait qu’on veut s’en approcher le plus possible sans toutefois jamais tomber dedans de peur que ça plante…

  3. brem dit :

    Pèse sur le gaz, pis mets toi sur les hautes! 🙂

  4. Marie dit :

    Fonce ma belle 😉

  5. Mysti dit :

    Je veux pas être rabat-joie, mais je te dirais de te mettre juste en première et de garder la pédale de gauche pas trop loins. Juste au cas…

    Les gars sont tellement inconséquents parfois…

    Mais je te souhaite d’avoir trouvé une exception. Vraiment! 🙂

  6. Snouck dit :

    100 milles à l’heure….
    🙂

  7. Stephane dit :

    Parfois, être sur les ‘breaks’ c’est une façon justement de mettre un contre-poids dans le discours de ‘tout va bien’ reliée à la nouveauté.

    Anyway, un peu de vélo stationnaire avant de prendre la route pour vrai, ça n’a jamais tué personne, right?

  8. Giraffe dit :

    La pédale douce est un bon compromis, non?

  9. wello650 dit :

    Avancer avec le gars, y’a pas de problème.

    Ça devient dangereux, quand on place la barre trop haut. Laisse-lui son statut de mec, avance en douce, arrange-toi pour ne pas être heureuse comme jamais tu ne l’as été, si tu veux que ça dure un peu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s