Le je m’en-foutisme patronal

Publié: mercredi 25 février 2009 dans Boulot, Hmmm

J’ai pour mon dire qu’il y a très peu de gens dans ton milieu de travail qui te connaissent réellement. Surtout dans une grosse shop où tu n’y es qu’un numéro, qu’une machine sur deux pattes. Ton boss n’est très certainement pas au courant de tes passe-temps favoris, de tes soucis personnels, etc.

Il devait être pas loin de 23h00. Toute mon équipe de travail était enfermée dans une salle où l’on y visionnait, avec notre boss, une conférence à laquelle ce dernier avait assisté quelques mois auparavant. On était des cobayes, les premiers employés à qui cette vidéo était présentée. Sporadiquement, on pouvait entendre les rires de quelques-uns de mes collègues et, à chaque fois, je me demandais jusqu’à quel point ils étaient dépourvu d’empathie, de sentiments.

Le conférencier tentait de nous convaincre qu’au boulot, il fallait mettre la switch à on (le sourire fendu jusqu’aux oreilles) même si ton chien était mort le matin même, que tu venais d’apprendre que ta meilleure amie se tape ton mec depuis plusieurs mois déjà et que les huissiers sont sur le point de venir te rendre visite. ‘ON S’EN FOUT’, appuyés par un index et un majeur accusateurs sont des mots que le conférencier n’a cessé de répéter tout au long de son speech. On s’en fout… vraiment? sommes-nous rendus à ce point où nous ne voulons rien savoir des émotions des personnes avec qui nous partageons 25% de notre temps?

Je suis sortie de cette salle en souhaitant de tout cœur qu’aucun employé à qui cette conférence sera présentée soit en train de vivre un dur moment dans sa vie, qu’il se sente au bord du gouffre. Car, et je parle ici par expérience, ayant déjà songé au suicide comme solution ultime à mon mal-être, aucun être humain la corde au cou et le tabouret sous ses pieds ne veut entendre qu’on se fout de lui, de sa souffrance, de ses angoisses, de ses peines, etc.

Faire les démarches, payer pour assister à une telle conférence donc être volontaire, ok. Mais ‘l’imposer’ à ses employés dont seuls leurs tâches et leur numéro de badge tu connais, nope! y’a tout de même des limites à se foutre de son personnel!

Publicités
commentaires
  1. D. dit :

    Mon dieu change de job!! C’est quoi ces vidéos-là!!! J’apprends le contraire dans mes cours d’habileté de direction.

  2. MHH dit :

    Je suis vraiment sous le choc… Je peux pas croire… Ici, au Québec, en 2009, dans une entreprise… Ça n’a pas de bon sens.
    Si tu ne fais pas attention à tes employés, qui va faire attention à tes produits?
    Tu dis que vous étiez des cobayes. J’espère que vous serez plusieurs à aller dire que ça n’a aucun bon sens. Comme tu dius, faudrait pas qu’un fragile du moment tombe sur cette vidéo…

  3. Denise dit :

    Bombardier a recu le meme conférencier…

  4. Genevieve dit :

    Bonjour,

    Je cherchais justement le nom de ce conférencier. Est-ce que tu t’en souvient. J’ai moi aussi dans un emploi précédent visionné cette conférence. Bien d’accord qu’on ne peut ignorer les sentiments des gens autour de nous mëme si on s’en fou des fois pour vrai. Imaginez si on avait cette attitude avec nos amis et nos familles…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s